Fapa

La place de l’immunothérapie

L’utilisation et la modulation du système immunitaire du patient pour traiter sa tumeur (immunothérapie) représente une avancée majeure en cancérologie. Cependant, certains types de cancer résistent encore à ce type de traitement. En effet, la tumeur peut se protéger du système immunitaire du patient qui, même s’il est activé, ne sera alors pas en mesure de la reconnaître et de l’éliminer.

Ce mécanisme de résistance primaire de la tumeur est très fréquent dans le cancer colorectal. Pour le contrer, la recherche se focalise actuellement sur l’évaluation de traitements combinés associant un moyen permettant de « démasquer » la tumeur à une molécule stimulant le système immunitaire qui peut alors reconnaître le cancer et l’éliminer.

L’objectif de notre projet de recherche est d’étudier si la radiothérapie (combinée à la chimiothérapie) administrée avant l’opération d’un cancer du rectum pourrait jouer ce rôle et si un traitement combiné stimulant le système immunitaire permettrait d’accroître la réponse tumorale et d’améliorer le pronostic des patients. Le soutien de la Fondation contre le Cancer nous permettra dans le cadre de cette étude clinique de pouvoir caractériser et comprendre l’interaction entre le cancer du rectum du patient et son système immunitaire ainsi que l’impact des traitements reçus.

L’objectif ultime est de pouvoir mieux comprendre ces mécanismes dans le but d’identifier les cancers colorectaux susceptibles de répondre à des combinaisons de traitements d’immunothérapie.

Cette étude est menée à l’UCL par les équipes des Professeurs Marc Van den Eynde, Javier Carrasco et Karin Haustermans

L’étude est financée par la Fondation contre le Cancer.


Copy link